Le «diable» du club sadomaso de Ans brûlait des testicules...

Le «diable» du club sadomaso de Ans brûlait des testicules...

Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 2 ans de prison contre un Liégeois âgé de 73 ans poursuivi notamment pour pratique illégale de l’art de guérir et incitation à la débauche et à la prostitution. Des pratiques extrêmes s’étaient déroulées dans le donjon sadomasochiste que le prévenu exploitait à Ans.

Cet homme qui se fait appeler «le Diable» avait déjà été condamné en novembre 2014 pour des activités sadomasochistes qui avaient impliqué des mineurs d’âge. Il était le responsable d’un club, «l’Antre du Diable» et avait refusé de fermer son établissement à l’issue de sa première condamnation.

La police était intervenue car elle avait été informée que des pratiques violentes se déroulaient dans ce club en dehors des règles d’hygiène requises. Des clients avaient en effet confirmé que des fantasmes à caractère médical se réalisaient dans cet endroit.

Sang à boire Le dossier évoque des adeptes qui se font recoudre le méat urinaire, qui se font injecter du sérum physiologique dans les seins, qui réalisent des prises de sang dans le but de le boire, qui se font planter des clous dans les parties intimes ou encore qui se font brûler les testicules au chalumeau. Une jeune dame, désignée comme la «maîtresse», avait participé à ces actes. Le prévenu est suspecté d’avoir incité et facilité sa débauche et sa prostitution entre 2013 et 2015 ainsi que d’avoir sollicité les actes médicaux posés. Le parquet a requis une peine de 2 ans de prison assortie d’une amende. La défense, Me Rodeyns et Me Solfrini, a soutenu que les actes ont été posés dans le cadre de la liberté sexuelle des individus concernés et a sollicité l’acquittement. Le jugement sera prononcé le 1er mars.

Related

NOUVELLES 5506649459440359319

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item