Si vous avez de petits poils sur votre poitrine, lisez ceci d’urgence !

Si vous avez de petits poils sur votre poitrine, lisez ceci d’urgence !

La présence de poils sur le corps féminin est un phénomène naturel, et surtout important, puisque ces derniers jouent un rôle protecteur en empêchant les agents pathogènes de s’attaquer aux zones sensibles du corps tels que les yeux ou la partie intime. Cependant, quand la croissance de ces poils devient excessive ou si elle commence à toucher des endroits inhabituels, les femmes ont généralement du mal à les accepter. Dans cet article, nous parlerons des poils qui poussent sur le buste et autour de l’aréole des seins !

Plusieurs femmes ont deux ou trois petits poils sur le buste, entre les seins ou autour de l’aréole de ces derniers. Mais, quand leur nombre augmente, ceci peut devenir une source de complexe, ce qui impacte négativement leur intimité. Or, au-delà de cet aspect inesthétique, la présence de ces poils peut révéler d’autres troubles de la santé.

Quelles sont donc les causes de la pilosité au niveau de la poitrine ? La multiplication et la croissance excessive des poils au niveau de la poitrine peut être due aux causes suivantes :

1 – La génétique : Chez certaines femmes, la présence abondante de poils sur l’ensemble du corps ou sur des parties précises est conditionnée par leur patrimoine génétique. Leurs follicules pileux sont naturellement plus sensibles à la testostérone, ou hormone masculine, produite par leur corps. Une sensibilité encore plus accrue au niveau de l’aréole des seins, qui présente des récepteurs spécifiques à cette hormone.

2 – Les troubles hormonaux : Une pilosité assez abondante est généralement due à un taux d’hormones masculines plus élevé, comparé à celui des hormones féminines. Plusieurs causes peuvent être à la source de ce déséquilibre, telles que la prise d’une pilule contraceptive mal-dosée, le stress ou le syndrome des ovaires polykystiques.

3 – Le syndrome des ovaires polykystiques : Également appelé syndrome de Stein-Leventhal, il se manifeste par une perturbation du processus de synthétisation des ovules, à cause de l’augmentation anormale de la production des hormones androgènes. Non-libérés pendant l’ovulation, les ovules se remplissent donc de liquides et se transforment en kystes, qui s’accumulent dans les ovaires et risquent parfois de devenir plus volumineux. Les causes de l’apparition de ce trouble ne sont pas encore précisées par les scientifiques, mais selon eux, l’augmentation du taux de glycémie serait un facteur de risque, puisqu’une importante sécrétion d’insuline augmente également le taux de d’hormones masculines. Ces dernières, comme précisé plus haut, stimulent la croissance des poils.

Y a-t-il un moyen de s’en débarrasser ? Pour limiter la croissance de ces poils, il faut donc garder ses hormones sous contrôle. La meilleure façon de le faire serait, évidemment de voir un gynécologue qui fera un bilan hormonal, afin d’adapter votre pilule contraceptive ou de vous prescrire un traitement adéquat. Il est également recommandé d’apprendre à gérer votre stress afin d’éviter les effets perturbateurs de son hormone, appelée cortisol, et d’adopter un régime alimentaire sain et équilibré. Quant au problème spécifique des poils à la poitrine, le rasage ou l’épilation à la cire ou aux crèmes dépilatoires sont à bannir, puisque la première méthode risque de renforcer le poil et le faire pousser plus dru, tandis que la seconde risque d’être douloureuse ou irritante pour cette partie sensible du corps. Le meilleur moyen serait donc l’application locale d’une crème possédant un principe actif qui bloque la testostérone, ou le laser. Ce dernier, même s’il requiert de la patience (plusieurs séances) et un peu d’investissement financier, reste efficace, moins douloureux et donne des résultats visibles et plus durables.

Related

NOUVELLES 5676722638195239400

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item