Porteur du VIH, il a eu de «nombreuses relations sexuelles non protégées» avec une femme

Porteur du VIH, il a eu de «nombreuses relations sexuelles non protégées» avec une femme

Porteur du VIH depuis 2001, un homme de 46 ans a admis, vendredi, avoir eu de «nombreuses relations sexuelles non protégées» avec une femme connue sur l'application de rencontres Tinder.

C’est la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Valérie Lahaie, qui a fait, vendredi, le troublant récit qui a mené à l’accusation d’agression sexuelle mettant en danger la vie d’autrui portée contre Simon Roussel, un récidiviste en semblable matière.

Sans nouvelle depuis quelques jours de son nouveau copain, c’est la victime elle-même qui avait avisé les policiers.

Après avoir ouvert un dossier de disparition, les agents se sont rapidement aperçus que Roussel avait des antécédents, notamment en 2005, où il avait écopé de 38 mois de détention pour avoir eu des relations sexuelles non protégées.

Questionnée à ce sujet, la dame a été horrifiée d’apprendre la nouvelle et elle a ajouté «avoir eu de nombreuses relations sexuelles sans protection» avec Roussel.

Si la dame était dans l’ignorance totale, Roussel, lui, était bien au fait de sa situation médicale et il savait qu’il devait aviser ses partenaires s’il choisissait de ne pas se protéger pour que celles-ci puissent faire un choix éclairer.

Comme Roussel est un récidiviste en la matière, la procureure a demandé à ce qu’il soit transféré à l’Institut Philippe-Pinel puisqu’elle désire le faire déclarer délinquant dangereux ou à contrôler.

L’avocat en défense, Me Luc Picard, ne s’est pas objecté à cette demande et le 31 mars prochain, les avocats reviendront devant le juge Alain Morand pour débattre de la sentence qui devra être imposée.

Related

NOUVELLES 8522405498969407264

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item